Payer un ransomware peint une plus grande cible sur le dos de la victime

Payer les attaquants de ransomware ne rapporte pas et peint souvent une cible plus grande sur le dos d’une victime.

80 % des victimes de rançongiciels qui ont payé leurs agresseurs ont été touchées une deuxième fois par le fléau des logiciels malveillants.

Les nouveaux chiffres sur les ransomwares proviennent d’une enquête Cybereason d’avril sur les ransomwares auprès de 1 456 professionnels de la cybersécurité.

« Pourquoi ne pas frapper la même entreprise, exiger une rançon plus élevée et être payé ? » Le rapport confirme non seulement l’augmentation des incidents de ransomware, ce que le récent Verizon DBIR documente explicitement, mais une nouvelle tendance inquiétante.

Les attaquants opèrent dans un pays où le paiement d’une rançon par une entreprise est une infraction pénale, sur la base des règles gouvernementales liées à « Faire des affaires » avec une entité terroriste identifiée.

Parmi ces victimes répétées de ransomware qui ont payé, 44 % ont payé à nouveau lors d’un incident de ransomware distinct.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux:

Abonnez-vous à l'Infolettre!

Abonnez-vous à notre bulletin mensuel pour rester au fait des principaux risques de cybersécurité.

Les Dernières Nouvelles de Cybersécurité

Qu’il s’agisse de cyberattaques majeures, de vulnérabilités critiques récemment découvertes ou de bonnes pratiques de sécurité, lisez le ici en premier:

Faites nous part de vos besoins.
Obtenez une réponse le même jour ouvrable.

Faites nous part de vos besoins. Obtenez une réponse le même jour ouvrable.

Complétez le formulaire suivant et obtenez la réponse d’un expert le prochain jour ouvrable.

Un besoin urgent? Appelez-nous au 1-877-805-7475 ou prenez rendez-vous.

PCI-DSS

Une fois le formulaire envoyé:

  • Nous vous contactons pour connaître vos objectifs
  • Nous travaillons ensemble pour définir la portée du projet.
  • Vous obtenez une soumission tout incluse, sans engagement.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.